Broyabilité

Essai de Bond

La détermination de l’indice de Bond est une méthode normalisée de caractérisation du comportement à la fragmentation des échantillons minéraux. CEMTEC utilise ce procédé pour la conception des broyeurs à barres et à boulets. Ce comportement est une caractéristique déterminante qui s’ajoute au degré de fragmentation souhaité et au rendement de production dans la définition des dimensions nécessaires pour les broyeurs.

La quantité d’échantillon minimale requise est de 15 kg. L’essai simule un circuit de broyage fermé dans un broyeur à boulets ou à barres standard. CEMTEC dispose pour ce test d’un broyeur discontinu « ELLA ». Une fois l’indice de Bond déterminé, le rendement de fragmentation spécifique est calculé suivant la formule ci-dessous ou en intégrant divers facteurs de correction empiriques.

/Bitte Formel einfügen/

Étant donné que l’essai de Bond n’est défini que pour une finesse donnée et que les exigences technologiques actuelles nécessitent des produits dépassant ces limites, il est possible de réaliser à tout moment des tests de Bond modifiés et spécialement adaptés afin d’obtenir une mesure représentative de la résistance à la fragmentation. 

Zeisel, Hardgrove

Comme le comportement à la fragmentation dépend de la contrainte de broyage et que celle-ci est différente dans les broyeurs verticaux et à boulets, il convient d’adapter la caractérisation des échantillons. Sur les bancs d’essai de broyabilité selon Zeisel et Hardgrove, l’échantillon entrant, d’une granulométrie définie avec précision, est fragmenté par pression et frottement dans un bol à l’aide de billes. La contrainte appliquée correspond à celle exercée dans les broyeurs verticaux à galets.

Le banc d’essai se compose essentiellement d’un bol tournant, des outils de broyage (billes) ainsi que d’un anneau de broyage. La différence entre les méthodes Hardgrove et Zeisel réside, outre les différences de géométrie des chambres de broyage, dans la mesure des écarts de granulométrie :

  • Dans le test de Zeisel, on mesure la surface spécifique.
  • Dans le test de Hardgrove, on mesure les passants du produit tamisé avec un tamis de 74 µm.

Broyage discontinu

En plus de la méthode classique de Bond, la résistance à la fragmentation peut être déterminée en enregistrant les courbes de broyage au moyen de broyeurs discontinus. Le procédé consiste à broyer un produit à une finesse donnée et à mesurer l’énergie nécessaire pour l’obtenir.  Cet apport en énergie peut être modulé de plusieurs manières : 

  • Régime du broyeur
  • Niveau de remplissage des corps broyants
  • Forme des corps broyants
  • Composition du mélange 

Ces tests complètent idéalement l’indice de Bond pour assurer une conception optimale du broyeur.

Le laboratoire de CEMTEC est équipé de quatre broyeurs discontinus de tailles différentes pour la réalisation des essais susmentionnés, notamment un broyeur à tambour sans fer d’un diamètre d = 0,5 m et avec une longueur de broyage effective l = 0,4 m.

 

 


Formel für die nötige Zerkleinerungsenergie


W = Wi*(10/√P10/√F)

W ... benötigte Zerkleierungsenergie in kWh/t
Wi ... Bond-Work-Index
P ... 80% Massendurchgang des Produkts in µm
F ... 80% Massendurchgang des Aufgabematerials in µm



::after